Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 21:34

Carl Honoré : Eloge de la lenteur.

Corby Kummer : Les plaisirs de Slow Food - Tradition du goût, goût de la tradition.

 

« La société malade du temps » titrait récemment un magazine. Interrogez votre entourage et vous constaterez le nombre important et croissant de personnes qui se sentent stressées, se disent agir dans une perpétuelle urgence, tout en manquant en permanence de temps pour tout : au travail comme pendant les loisirs, pour leur famille comme pour leurs amis, ... C’est un fait, nos rythmes s’accélèrent, et pas seulement dans l’univers professionnel. Le monde entier semble vouloir tout faire de plus en plus rapidement, dans une course désespérée à la vitesse. Aucun pan de nos activités ne semble pouvoir y échapper. Même des domaines que l’on pourrait prendre pour des bastions où le temps ne peut pas être brusqué ont aujourd’hui basculé dans le culte de Chronos. Le vin par exemple, avec cette tendance croissante de faire des vins aussi vite que possible, en accélérant si nécessaire les processus naturels. Pour quels résultats au final ? Des vins sans profondeur, vite vendus, vite bus, vite oubliés. N’oublions pas que Chronos avait mangé ses propres enfant. Son culte coute cher : stress, insatisfaction chronique, rapports humains superficiels, dépressions, malbouffe, pollution, ...

 


 

Mais rien n’est perdu. Depuis quelques temps se développe la conscience de ses méfaits. Bien qu’il n e s’agit pas d’un mouvement structuré, la mouvance dite « Slow » touche de nombreux domaines de notre vie : le travail bien sûr, mais aussi l’alimentation (Slow Food), l’urbanisme (Citta Slow), les arts (Tempo Giusto), le sport, les loisirs (notamment ceux des enfants, dont nombre de parents surchargent aujourd’hui les agendas), la sexualité, …Dans un instructif travail de synthèse, Carl Honoré, journaliste britannique que rien ne prédestinait à devenir laudateur de Slow (bien au contraire), fait le tour des différentes facettes de cette mouvance. Ni énième philosophie alternative dont la mode passera à son tour, ni romantisme naïvement passéiste, la mouvance Slow nous amène avant tout à questionner nos modes de vie. Repérer ainsi les vrais enjeux de la vitesse permet de profiter de ses indéniables et nombreux bienfaits sans avoir à en payer le prix fort.

 

 

Slow Food est certainement le mouvement le plus connu du grand public. Il s’oppose en tout point au Fast : produits si possibles locaux et de saison, recettes savoureuses, repas pris sans hâte (alors qu’au fast-food, la durée moyenne d’un repas est de 11 minutes). Au-delà des apports en termes de plaisirs et de santé, il s’agit ni plus ni moins de se réapproprier son alimentation, de lui redonner sens. J’ai lu quelque part d’un être humain occidental ingurgitait dans sa vie l’équivalent du chargement d’un semi-remorque de 15 tonnes. Ingurgiter en vitesse15 tonnes de bouffe industrielle grasse et sucrée, ou manger 15 tonnes d’aliments sains en prenant le temps de les savourer, voilà ni plus ni moins l’alternative à laquelle propose de réfléchir Slow Food.

 


 

Les livres qui lui sont consacrés sont nombreux. Celui-ci a le mérite d’être beau (grâce aux photos de Susie Cushner) et complet. Outre une préface de Carlo Petrini, fondateur du mouvement, il présente des producteurs qui se démarquent dans leur domaine et des recettes de grands chefs qui ont adhéré à la démarche. Maraichers ou éleveurs, producteurs de fromage ou de sel, européens ou américains, leur point commun est une recherche sans concession de la qualité, dans le respect de l’environnement et de leurs clients. Côté viticulture, on croise Karl Kaiser, pionnier du vin de glace au Canada et Franck Dubosc, qui a donné ses lettres de noblesse à l’appellation côtes de saint-mont. Et si vous voulez mettre la main à la pâte, vous trouverez de nombreuses recettes, pas forcément très longues à préparer, car Slow Food est avant tout synonyme de plaisir et de qualité, et non d’aliénation de la ménagère … La première que j’ai testée était le barboton d’agneau, recette dauphinoise que Daniel Boulud sert dans son restaurant new-yorkais, une recette facile qui a toujours énormément de succès.

 

Eloge de la lenteur. Carl Honoré. 286 pages. Editions Marabout. 2005. 5,90 €.

Les plaisirs de Slow Food - Tradition du goût, goût de la tradition. Corby Kummer. 176 pages. Editions Seuil Chronicle. 2002. 39 €.

 

A ceux qui voudront explorer plus avant la problématique, je conseillerais Le culte de l’urgence de Nicole Aubert (376 pages, Flammarion, 2003, 19 €) qui y décortique avec acuité les différents mécanismes sociologiques, économiques, technologiques et psychologique qui ont rendu notre société «malade du temps ».

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quel est ce blog ?

L'Œnothèque ~ Des livres et du vin ...

  • L’œnothèqueQuelques livres autour du vin : ouvrages pratiques, guides, essais, beaux livres, récits, romans, poésie, entre autres ... 
          > Voir la liste.

Contactez l'auteur.
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles publiés sur le blog.
Et n'hésitez pas à recommander ce blog !


L'abus d'alcool est dangeureux pour la santé, sachez apprécier et consommer avec modération.

Derniers Articles

  • Cherchez l'intrus
    Quelques flacons ouverts durant ce long week-end de Pâques (qui commence le Vendredi-Saint ici...). Un intrus s'y est malicieusement glissé :
  • SlowLily
    Bonjour, je vous avais sollicités récemment pour contribuer à une étude de lmarché. Merci à tous les participants à l'étude. Elle a été très utile pour affiner le concept et développer la ligne. La boutiques est désormais ouverte, à l'adresse suivante...
  • Pétition Urgente Soutien Vigneron !
    Bonjour à toutes et tous, Emmanuel Giboulot, viticulteur bio dans le département de la Côte-d'Or passera ce lundi 24 février en correctionnelle pour avoir refusé d'obéir à un arrêté préfectoral ordonnant de pulvériser un dangereux pesticide (qui tue les...
  • Face à la saloperie, soyons solidaires !
    C'est rare que je demande quelque chose à mes lecteurs, et vous vous en doutez bien qu'il me faut être bien indigné pour reprendre, ne serait-ce que ponctuellement, le chemin de mon blog... C'est une article des 5 du Vin, que m'a fort aimablement remayéé...
  • Participez à une étude de marché
    Une personne proche réalise actuellement une étude de marché pour l'ouverture d'une boutique en ligne. Merci de prendre quelques minutes pour y contribuer. URL du questionnaire http://www.mon-enquete-enligne.fr/index.php?sid=51571&lang=fr URL courte :...
  • Blog en sommeil...
    L'avalanche quotidienne de courriers de lecteurs dépités et de lectrices au coeur brisé me fait prendre conscience que je dois quelques mots d'explication aux milliers de fans de l'Oenothèque... N'étant pas un professionnel, ni du vin ni de l'édition,...
  • Carlo Petreni présentera sonnouveau livre vendredi à Paris
    Invitation à la conférence de présentation du livre "Terra Madre - Renouer avec la chaîne vertueuse de l'alimentation" avec Carlo Petrini, auteur du livre, fondateur et Président de Slow Food et avec Gilles Fumey, professeur des Universités de Géographie...
  • Ephéméride du 8 au 14 août
    L'arrêté du 8 août 1962 attribue le label VDQS, Vin Délimité de Qualité Supérieure, aux vin des Côtes du Vivarais (Ardèche), qui accéderont à l'AOC en 1999. La loi du 9 août 1905 soumet les grands marchands de vins de Paris à l'entrepôt obligatoire à...
  • Ephéméride du 1er au 7 août
    La nouvelle réglementation européenne viti-vinicole est mise en place au 1er août 2009. Entre autres, elle autorise l’usage de copeaux de bois pour les vins AOC en France. Plus de 100 ans auparavant, une autre loi ne résolvait pas davantage les problèmes...
  • Ephéméride du 25 au 31 juillet
    Par le traité du 25 juillet 1840, le gouvernement de la Hollande affranchit de tous droits de douanes les vins, eaux-de-vie et esprits de France en cercles. Il réduit pour les vins en bouteilles le droit d'entrée de trois cinquièmes, et de moitié pour...