Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 21:04

Je n’ai pas rencontré personnellement Olivier B. N’ayant ni pu me rendre au dernier Grand Tasting ni à sa dégustation à La Note Rouge au début de l’été. Mais son blog fait partie des endroits où je me suis déjà promené. J’apprécie sa liberté de ton, ainsi que la sensibilité et  l’intégrité que je perçois dans ses écrits. Et j’aime bien entendu ses vins. Des vins à son image, mais qui risquent de bientôt disparaitre. Le 1er janvier, Olivier B., sans s’étendre sur ses motifs, a en effet annoncé qu’il jetait l’éponge, gardait son chapeau mais raccrochait son tablier : il arrête son métier de vigneron ! Blogs, forums, Facebook et Tweeter sont immédiatement secoués d’une vague de stupeur et proposent de généreuses initiatives pour le soutenir. Leur lecture constitue le point de départ de quelques réflexions que je souhaite partager ici. Des réflexions qui ne prétendent à aucun caractère exhaustif ou définitif.

 

Ordi-BT--olivier.jpeg

 

L’art est difficile, la critique est-elle toujours aisée ?

 

Le métier de vigneron est un métier exigeant. Il est encore davantage quand on s’éloigne des sentiers battus, des modes, des courants dominants au sein d’une appellation. Chaque millésime remet en cause ce qui semblait avoir été acquis l’année précédente. Le web 2.0 donne la parole à un large public d’amateurs, et c’est très heureux. Mais cela donne aussi à chaque auteur (d’un article comme d’un simple commentaire) une certaine responsabilité.

 

Il est aisé d’écrire un article ou de s’étendre sur un forum à propos d’une bouteille qui ne nous a pas plu. Parfois, quand le viticulteur travaille en bio et que l’on a décelé de l’oxydation, c’est toute la démarche bio qui est jetée avec l’eau du bain. Des chefs étoilés voient aujourd’hui avec effroi des bloggeurs plonger leur thermomètre dans les plats. Pour qu’une critique ait un minimum d’intérêt, il faut savoir aller au-delà du « j’aime / j’aime pas », mais aussi savoir rester en-deçà de l’affirmation péremptoire d’avis taillés à la hache. Se souvient-on toujours de ce qu’il a fallut de travail et d’investissement personnel avant de rédiger un article critique ? Est-on toujours conscient que cette critique peut heurter ceux qui mettent parfois tant d’eux-mêmes dans leur métier ? Cette réflexion vaut évidemment aussi pour moi, quand j’écris sur un livre ou sur un vin.

 

Quel est le juste prix ?

 

Le consommateur est-il toujours prêt à payer le prix qui permet au producteur de vivre décemment de son travail. Les vins d’olivier B. sont vendus globalement 14 ou 30 euros, selon la cuvée (prix cavistes parisiens). Pour qui sait le travail que requiert une démarche comme la sienne, ainsi que la perte de production liée aux rendements faibles, ce prix semble juste. Qui a gouté ses vins ne pourra que confirmer la justesse du rapport « plaisir / prix ».

 

Mais dans le monde des amateurs de vins, une large proportion préférera, quand bien même ils débourseront cette somme (environ 100 et 200 francs tout de même) les mettre dans une étiquette un peu connue, plutôt bordelaise ou bourguignonne, et sans doute achetée lors d’une foire aux vins en grande distribution*. Par ignorance, bien des amateurs ne mettront jamais cette somme dans un Côte-du-Ventoux. Il en est du vin comme des autres produits alimentaires, mais aussi de la très grande majorité des produits courants, y compris culturels. Seul un patient travail pédagogique d’information peut infléchir cela. Les cavistes, mais aussi les clubs de dégustation et les médias (dont le web 2.0) peuvent et doivent y contribuer.

 

Le web 2.0 a-t-il de réels impacts dans la vraie vie ?

 

Question saugrenue, puisque j’y réponds déjà dans mes deux points précédents. Question également saugrenue quand on pointe son nez au-delà du microcosme du vin : les dictatures et les régimes autoritaires et les mettraient-ils autant d’énergie à museler certains de leurs bloggeurs s’ils n’avaient pas d’impact ? Mais force est de constater que ce qui caractérise le web 2.0 s’est bien souvent son instantanéité. Un article de blog qui a du succès recueille généralement des commentaires pendant deux ou trois jours, puis le flux s’amoindrit. Sur Facebook ou Tweeter, la durée de vie d’un post est encore plus brève.

 

Alors, le mouvement de sympathie qui s’est engagé ici ira-t-il plus loin qu’un simple buzz ? La force de l’émotion n’est pas toujours le meilleur prédicteur de l’action, encore moins de sa pérennité. Mais on se prend à rêver… Olivier B. est le premier surpris de ce mouvement, qui lui fait certainement chaud au cœur. Et il envisage déjà l’avenir autrement (voir son article). Si le web 2.0 ne change pas toujours le monde, il permet tout de même de développer de nouvelles formes de solidarité, et ça, c’est bien appréciable par les temps qui courent !

 

 

Difficile de recenser l’ensemble des blogs qui relayent l’information. Et comme ce sont pour l’essentiel des blogs que j’aime bien, je m’en voudrais d’en avoir oublié. Le plus simple est de taper « Olivier B. » sur Google.

 

* La GD concentre environ 70 % des ventes en France. Son « cœur de marché » se situe en-dessous de 4 € par litre. Le prix moyen des Bordeaux y est en-dessous de 6 €/L. Et lors des foires aux vins, le prix moyen de vente tourne autour de 15 €/bouteille de 75cl.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quel est ce blog ?

L'Œnothèque ~ Des livres et du vin ...

  • L’œnothèqueQuelques livres autour du vin : ouvrages pratiques, guides, essais, beaux livres, récits, romans, poésie, entre autres ... 
          > Voir la liste.

Contactez l'auteur.
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles publiés sur le blog.
Et n'hésitez pas à recommander ce blog !


L'abus d'alcool est dangeureux pour la santé, sachez apprécier et consommer avec modération.

Derniers Articles

  • Cherchez l'intrus
    Quelques flacons ouverts durant ce long week-end de Pâques (qui commence le Vendredi-Saint ici...). Un intrus s'y est malicieusement glissé :
  • SlowLily
    Bonjour, je vous avais sollicités récemment pour contribuer à une étude de lmarché. Merci à tous les participants à l'étude. Elle a été très utile pour affiner le concept et développer la ligne. La boutiques est désormais ouverte, à l'adresse suivante...
  • Pétition Urgente Soutien Vigneron !
    Bonjour à toutes et tous, Emmanuel Giboulot, viticulteur bio dans le département de la Côte-d'Or passera ce lundi 24 février en correctionnelle pour avoir refusé d'obéir à un arrêté préfectoral ordonnant de pulvériser un dangereux pesticide (qui tue les...
  • Face à la saloperie, soyons solidaires !
    C'est rare que je demande quelque chose à mes lecteurs, et vous vous en doutez bien qu'il me faut être bien indigné pour reprendre, ne serait-ce que ponctuellement, le chemin de mon blog... C'est une article des 5 du Vin, que m'a fort aimablement remayéé...
  • Participez à une étude de marché
    Une personne proche réalise actuellement une étude de marché pour l'ouverture d'une boutique en ligne. Merci de prendre quelques minutes pour y contribuer. URL du questionnaire http://www.mon-enquete-enligne.fr/index.php?sid=51571&lang=fr URL courte :...
  • Blog en sommeil...
    L'avalanche quotidienne de courriers de lecteurs dépités et de lectrices au coeur brisé me fait prendre conscience que je dois quelques mots d'explication aux milliers de fans de l'Oenothèque... N'étant pas un professionnel, ni du vin ni de l'édition,...
  • Carlo Petreni présentera sonnouveau livre vendredi à Paris
    Invitation à la conférence de présentation du livre "Terra Madre - Renouer avec la chaîne vertueuse de l'alimentation" avec Carlo Petrini, auteur du livre, fondateur et Président de Slow Food et avec Gilles Fumey, professeur des Universités de Géographie...
  • Ephéméride du 8 au 14 août
    L'arrêté du 8 août 1962 attribue le label VDQS, Vin Délimité de Qualité Supérieure, aux vin des Côtes du Vivarais (Ardèche), qui accéderont à l'AOC en 1999. La loi du 9 août 1905 soumet les grands marchands de vins de Paris à l'entrepôt obligatoire à...
  • Ephéméride du 1er au 7 août
    La nouvelle réglementation européenne viti-vinicole est mise en place au 1er août 2009. Entre autres, elle autorise l’usage de copeaux de bois pour les vins AOC en France. Plus de 100 ans auparavant, une autre loi ne résolvait pas davantage les problèmes...
  • Ephéméride du 25 au 31 juillet
    Par le traité du 25 juillet 1840, le gouvernement de la Hollande affranchit de tous droits de douanes les vins, eaux-de-vie et esprits de France en cercles. Il réduit pour les vins en bouteilles le droit d'entrée de trois cinquièmes, et de moitié pour...