Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 22:56

François Bachelot (Dir.) : Le Guide Hachette des vins 2011.

 

J’ai eu la chance d’être invité début septembre à la soirée de lancement du dernier Guide Hachette, un plaisir que je n’allais pas bouder, mû tant par un intérêt hédoniste qu’un intérêt de nature plus sociologique. Et le déroulement de la soirée me donna de quoi alimenter les deux !

 

Je passe les tentatives de nombreux pique-assiette qui font (discrètement, mais sérieusement) le siège de l’entrée pour tenter de grappiller une invitation surnuméraire, voire se faufiler en douce à votre bras… Mais bon, ce doit être le lot de toute manifestation un peu d’envergure où il est servi gratuitement à boire et à manger. Et là, au vu de la notoriété et de la qualité de certains vins servis, avec un buffet à l’avenant, leur absence eut été surprenante. Mais allons à l’essentiel, les vins primés et ceux, très très nombreux, servis à une assistance non moins nombreuse.

 

hachette1  hachette2.jpg  hachette3.jpg

Pendant les discours et la remise des prix : une salle encore déserte, des bouteilles

qui attendent sagement, telle une armée au garde-à-vous prête à livrer bataille.

 

Trois vins ont en effet été plus particulièrement mis à l’honneur. « Grappe de bronze », le Saumur-Champigny Clos des Châtins 2008 du Domaine de Nerleux m’a plutôt laissé de marbre. Je n’ai pas osé le dire, craignant sans-doutes que quelque nerleux (loups noirs en ancien français) ne me le fasse regretter. L’alcool et l’élevage dominaient trop à mon goût, d’autant plus que j’ai trouvé beaucoup plus de vivacité et de complexité sur d’autres vins de la Loire, par exemple le Saumur du Château d’Eternes.

 

Poursuivons, je n’ai pas vu la couleur de la « grappe d’argent ». Le Gewurztraminer grand cru Zinnkoepflé 2008 de Jean-Marie a été pris d’assaut. Si j’en juge par son Gewurtz VT 2007, aux fins arômes de miel à la rose, de litchis et d’abricots confits, avec un bel équilibre sucre / acidité, cela aurait valu la peine. Mais on ne peut pas jouer des coudes à chaque stand. D’autant plus que j’ai eu la chance d’attraper le graal de la soirée, la « grappe d’or », soit un Richebourg 2008 du Domaine Gros Frère et Sœur. Cette famille a bien de la chance de posséder une parcelle sur un tel terroir depuis plus de 120 ans, et bien du tallent pour en faire un aussi magnifique vin. Fruits noirs, sous-bois, truffe, arômes fumés, tout se fondait avec beaucoup d’harmonie.

 

gros1.jpg  gros2.jpg  gros3.jpg

Gros rimait avec Graal, tant les quelques bouteilles présentes furent prises d’assaut.

Une quête largement récompensée par ceux qui ont pu l’approcher (le vin, mais aussi

Bernard Gros, évidemment très demandé).

 

Mais revenons sur l’aspect plus sociologique de la soirée, visible pour moi autour des stands des Bordeaux. Là également, je n’ai pas vu la couleur de nombreux vins, les Sauternes en particulier, qui ont été littéralement dévalisés. J’ai également sacrifié (et oui, que ne ferais-je pour mes lecteurs, mais rassurez-vous ça n’a pas été trop dur) à quelques étiquettes connues, telles La Lagune, Pichon-Longueville Baron ou encore Latour-Martillac (je n’ai pas été assez rapide pour les autres célébrités…), puis je me suis tourné vers des noms moins connus.

 

On les repérait aisément, sans même voir les étiquettes : les bouteilles restaient désespérément pleines ou presque, la foule leur tournant littéralement le dos pour se marcher sur les pieds devant les flacons précités. Et pourtant, ce fut pour moi l’occasion de belles découvertes, d’autant plus que les vignerons étaient présents et disponibles pour des échanges sans fards. Je citerais plus spécifiquement le Château de Monteberiot en Côtes-de-Bourg, avec une cuvée « la Part des Fées » 2007 fruitée, délicatement boisée et légèrement minérale. Ainsi que le Château Langoiran en Premières Côtes de Bordeaux, cuvée « La Gravière » 2007, il offrait un mélange gourmand de fruits rouges aux parfums délicatement grillés. Deux vins qui montrent que Bordeaux a beaucoup à offrir à des prix très intéressants. Mais je crains fort que ce qu’on peut observer à ce type de soirée ne se reproduise dans les FAV et plus généralement dans toute vente, contribuant à scinder davantage les deux mondes qui se côtoient mais ne se mélangent pas à Bordeaux.

 

hachette2011.jpg

 

Et le guide ? Qu’en dire qui n’ait déjà été dit ailleurs, en éloges comme en critiques ? On peut lui reprocher son côté « mainstream », mais aussi apprécier sa couverture très large avec quelques 10.000 vins sélectionnés sur 35.000 goutés. On peut lui reprocher de rester très conventionnel, et en effet je n’y retrouve pas bon nombre de mes vignerons favoris, mais aussi apprécier qu’il fournisse des repères fiables à la grande majorité des amateurs. Celui qui souhaite sortir des sentiers battus peut toujours compléter avec le Carnet de Vigne Omnivore, dont Hachette sortira la 3ème édition en octobre. On ne peut par contre pas lui reprocher un manque d’innovation, puisqu’il s’accompagne notamment de nombreux développements numériques, dont des applications i-phone.

 

Le Guide Hachette des vins 2011. François Bachelot (Dir.). 1408 pages. Editions Hachette. 2010. 27 €.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quel est ce blog ?

L'Œnothèque ~ Des livres et du vin ...

  • L’œnothèqueQuelques livres autour du vin : ouvrages pratiques, guides, essais, beaux livres, récits, romans, poésie, entre autres ... 
          > Voir la liste.

Contactez l'auteur.
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles publiés sur le blog.
Et n'hésitez pas à recommander ce blog !


L'abus d'alcool est dangeureux pour la santé, sachez apprécier et consommer avec modération.

Derniers Articles

  • Cherchez l'intrus
    Quelques flacons ouverts durant ce long week-end de Pâques (qui commence le Vendredi-Saint ici...). Un intrus s'y est malicieusement glissé :
  • SlowLily
    Bonjour, je vous avais sollicités récemment pour contribuer à une étude de lmarché. Merci à tous les participants à l'étude. Elle a été très utile pour affiner le concept et développer la ligne. La boutiques est désormais ouverte, à l'adresse suivante...
  • Pétition Urgente Soutien Vigneron !
    Bonjour à toutes et tous, Emmanuel Giboulot, viticulteur bio dans le département de la Côte-d'Or passera ce lundi 24 février en correctionnelle pour avoir refusé d'obéir à un arrêté préfectoral ordonnant de pulvériser un dangereux pesticide (qui tue les...
  • Face à la saloperie, soyons solidaires !
    C'est rare que je demande quelque chose à mes lecteurs, et vous vous en doutez bien qu'il me faut être bien indigné pour reprendre, ne serait-ce que ponctuellement, le chemin de mon blog... C'est une article des 5 du Vin, que m'a fort aimablement remayéé...
  • Participez à une étude de marché
    Une personne proche réalise actuellement une étude de marché pour l'ouverture d'une boutique en ligne. Merci de prendre quelques minutes pour y contribuer. URL du questionnaire http://www.mon-enquete-enligne.fr/index.php?sid=51571&lang=fr URL courte :...
  • Blog en sommeil...
    L'avalanche quotidienne de courriers de lecteurs dépités et de lectrices au coeur brisé me fait prendre conscience que je dois quelques mots d'explication aux milliers de fans de l'Oenothèque... N'étant pas un professionnel, ni du vin ni de l'édition,...
  • Carlo Petreni présentera sonnouveau livre vendredi à Paris
    Invitation à la conférence de présentation du livre "Terra Madre - Renouer avec la chaîne vertueuse de l'alimentation" avec Carlo Petrini, auteur du livre, fondateur et Président de Slow Food et avec Gilles Fumey, professeur des Universités de Géographie...
  • Ephéméride du 8 au 14 août
    L'arrêté du 8 août 1962 attribue le label VDQS, Vin Délimité de Qualité Supérieure, aux vin des Côtes du Vivarais (Ardèche), qui accéderont à l'AOC en 1999. La loi du 9 août 1905 soumet les grands marchands de vins de Paris à l'entrepôt obligatoire à...
  • Ephéméride du 1er au 7 août
    La nouvelle réglementation européenne viti-vinicole est mise en place au 1er août 2009. Entre autres, elle autorise l’usage de copeaux de bois pour les vins AOC en France. Plus de 100 ans auparavant, une autre loi ne résolvait pas davantage les problèmes...
  • Ephéméride du 25 au 31 juillet
    Par le traité du 25 juillet 1840, le gouvernement de la Hollande affranchit de tous droits de douanes les vins, eaux-de-vie et esprits de France en cercles. Il réduit pour les vins en bouteilles le droit d'entrée de trois cinquièmes, et de moitié pour...