Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 13:20
Les vins bio sortent à grand pas de la confidentialité et connaissent un succès croissant (10 % de progression par an), pas seulement par effet de mode ou par la croissance des préoccupations liées à l'environnement et à la santé. Mais aussi parce que leur qualité n'est dans la plupart du temps plus à démontrer et leur authenticité les démarque du tout-venant.

Signe de cette évolution, TF1 vient de leur consacrer un court sujet au JT de 20H avant-hier :


On y voit notamment les vendanges dans deux très bons domaines de l'AOC Bandol :
Terrebrune à Ollioules et La Bastide Blanche à Sainte-Anne du Castellet.

 
Repost 0
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 11:25
Je vous avais parlé de l'édition 2008 (ici et ) qui connut un succès bien mérité. Livre en Vignes est reparti pour une seconde édition, pour laquelle vous pouvez dès à présent réserver votre week-end du 26 et 27 septembre 2009

Se déroulant à nouveau dans le superbe cadre du Château du Clos Vougeot, la manifestation sera présidée cette année par Bernard Pivot (Le Dictionnaire amoureux du vin). Jean-Robert Pitte (Bordeaux-Bourgogne Passions rivales, Le Vin et le divin, Le Désir du vin à la conquête du monde, ...) en sera président d'honneur. Enrico Bernardo, Michel Barnier, Hervé Novelli et Luc Ferry en seront les parrains. Avec autant de belles fées (plutôt de bons esprits, je vous l'accorde, ce patronage est bien masculin ...), Livre en Vignes 2009 s'annonce d'ores et déjà comme un événement oeno-littéraire incontournable.


Participeront à ces journées des dizaines d'auteurs, dont Claude Chapuis (Vineyard trials, Le Chemin des vignes, ... ), Jean-Charles Chapuzet (Cahors, le roman du vin noir), Marc Lagrange (Le Vin et la mer), Ségolène Lefevre (Les Femmes et l'amour du vin), Gérard Oberlé (Itinéraire spiritueux), Paul Torday (Descente aux grands crus), Kilien Stengel (Oenologie et crus des vins), ...
 

Le samedi soir, la Confrérie des Chevaliers du Tastevin tiendra son Chapitre de l'Equinoxe, de la Plume et du Vin

Des expositions inédites de photographies, des lectures de contes, des animations spécifiques seront proposées au public, ainsi qu'un très riche programme de rencontres-débats. 
 
Enfin, comme en 2009, seront décernés le Prix Livres en Vignes (ouvrage sur le vin, la vigne et l'art de vivre) et le Prix du Clos-de-Vougeot (littérature générale).


Renseignements : Livres en Vignes


Repost 0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 17:48

Pierre Weyand nous a quittés voici quelques jours. Son accident dans ses vignes nous rappelle brutalement que le métier de vigneron n’est pas sans dangers. Ils sont chaque année nombreux à payer un trop lourd tribut aux accidents de tracteurs ou aux dégagements de dioxyde de carbone dans les chais.

A l’instar de deux géants qui nous ont également quittés récemment, Jean Hugel, patriarche des vignerons alsaciens, et Didier Dagueneau, lui aussi parti bien trop tôt, Pierre poursuivait un idéal, dans une quête rigoureuse et une éthique sans faille. Un chemin difficile, où les concessions n’avaient pas leur place, mais qu’il partageait volontiers avec ses amis ou au travers de son site unvindeterre.fr. Ses vins, qu’il ciselait amoureusement avec sa compagne Josette, ont atteint en quelques années le niveau des plus grands et commençaient à bénéficier d’une large reconnaissance.

Vigneron de talent, Pierre animait aussi avec passion, humour et érudition le club du Grand cep, au cours de soirée plus mémorables les unes que les autres. Il a su y communiquer son amour des vins authentiques, ceux qui savent encore parler de la terre et des hommes qui les ont fait naître.

Pierre nous avait habitués à des calembours plus drôles que cette mauvaise farce du destin, ils nous manqueront autant que sa gentillesse et son immense talent.

 

Repost 0
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 22:37
La production de vin rosé obtenu par coupage de vin blanc et de vin rouge restera interdite dans l'UE !

La Commission européenne a enfin renoncé au macabre projet d'autoriser la fabrication de vin rosé par simple mélange de rouge et de blanc. Un soulagement pour les viticulteurs qui protestaient depuis des mois contre cette absurdité. Cela aurait ravagé les années de travail investis pour sortir le rosé de l'ornière du bas de gamme, en élever la qualité et en restaurer l'image.



On revient de loin. Il y a un mois encore, Bruxelles avait assuré que Mariann Fischer Boel, la commissaire à l'agriculture européenne, ne céderait pas. Elle affirmait vouloir simplement donner aux producteurs européens la possibilité de faire la même chose que ce qui est autorisé dans des pays comme l'Australie ou l'Afrique du Sud. Des pays réputés pour la qualité de leur rosé, bien entenu ...

La proposition devait être soumise le 19 juin à l'approbation définitive des experts des Etats membres. Mais l'action du monde viticole français, rapidement soutenu par l'Italie, l'Allemagne, la Roumanie, la Hongrie et d'autres pays d'Europe de l'Est, a fini par payer. L'Europe des peuples contre celle des technocrates ?


Repost 0
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 13:22

Avoir un blog en sommeil n'empêche pas de garder un oeil ouvert sur les nombreuses manifestations qui se déroulent autour du vin. Autant d'événements pour lesquels les organisateurs devraient bénéficier d'un soutien de la Sécurité sociale, tant elles contribuent à lutter contre la sinistrose ambiante.

Signalons-en rapidement deux :

Les Vinsolites Premières rencontres autour de vins de voyage et de (bonne) table. Les vins naturels de quelques vignerons de haut vol seront à la fête : la Cave Béclair avec Gildas & Thierry Béclair, La Papinerie avec Christophe Galienne, Un vin de terre libre comme l’air avec Josette Médau & Pierre Weyand,… Rendez-vous le dimanche 21 juin de 10H à 19H à Rochefort-sur-Loire
Informations : pierre.weyand@orange.fr 


Les Vinsolites


Les parisiens sont également à la fête, avec un nouveau concept mariant les vins de Bordeaux et des groupes de musique. Les
Apéros Vintage de Bordeaux ont lancés leur première édition le 2 juin à  « l’Andy Wahloo ». Vous êtes comme moi et avez manqué l'événement ? Qu'à cela ne tienne, le mois de juin offre encore d'autres occsions de marier les couleurs de Bordeaux à une programmation rock explosive.
Concerts de 19 à 21 h, informations : 
catherine@bordeauxandyou.com

Le 9 juin 09 : Le Progrès – Paris 3ème
Concert : Herr Broken. DJ : Krikor
 
Le 16 juin 09 : Les Disquaires – Paris 11ème
Concert : 2 bunnies in love et Dandides. DJ : Jill Caytan et Miss Prane
 
Le 23 juin 09 : Chez Jeannette – Paris 10ème (ah, Jeannette ...!)
Concert : John de Bad et Mama Dog. DJ : Pimp & Co
 
Le 30 juin 09 : Le Plastic - Paris 4ème
Concert : The Tatianas. DJ : Guido


     
Repost 0
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 22:24

Vous l'avez remarqué, il n'y a pas beaucoup d'articles sur des livres ces derniers temps sur mon blog, du fait d'une activité professionelle assez intense. Mille excuses, car l'actualité oeno-littéraire est très riche en ce moment. Mais comme je lis les livres que je commente, j'ai un peu de mal à suivre...

Je voudrais tout de même attirer votre attention sur un nouveau blog créé par des vignerons du Languedoc qui ont voulu faire entendre leur voix sur le net afin de rectifier les propos quelque peu perturbants pour le consommateur sur la relation directe évoquée dernièrement entre vin et cancer (voir un article à ce sujet).


Il s'appelle "Pour l'honneur du vin" et je vous invite vivement à lui rendre visite : www.honneurduvin.com.


En attendant, n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, ce qui vous permettra d'être informé des nouveaux articles publiés.

 

Repost 0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 22:15
Une sélection de livres sur les cépages.


La dénomination « vin de cépage », bien que je l'emploie également, m'amuse toujours : un vin est-il fait à base d'autre chose que de cépages ? Je sais bien que cette expression désigne les vins produits à partir d'un seul cépage. Mono-cépages donc, ou prétendument mono-cépages pour ceux provenant du Nouveau Monde. La réglementation américaine par exemple permet d'étiqueter ainsi un vin dès que 75 % du raisin provient d'un cépage (85 % s'il est exporté en Europe). On a donc ici surtout affaire à une logique marketing, pour que le client identifie aisément un produit censé correspondre à un type de goût. Or Olivier de Serres écrivait déjà en 1600 que « l'air, la terre et le complant sont le fondement du vignoble ». Oubliant certes le travail de l'homme, l'auteur du Théâtre de l'Agriculture dit bien que le cépage n'est rien sans le terroir et le climat. Principe qu'une viticulture moderne peut parfois oublier, préférant se concentrer sur une bonne vingtaine de cépages dits « internationaux », au détriment de la diversité culturelle comme de la biodiversité.



Un cépage ancien de Savoie : le persan.


Combien de cépages peut citer un amateur ? 20, 30, 50 ou plus ? Pierre Viala et Victor Vermorel ont réalisé au tout début du 20ème siècle un travail colossal de recensement des cépages du monde entier, associant de plus de 80 collaborateurs. Publié aux éditions Masson en 7 tomes entre 1901 et 1910, Ampélographie - Traité général de viticulture fait encore aujourd'hui référence. Près de 7.000 cépages y sont répertoriés, même si tous ne sont de loin pas cultivés pour faire du vin, décrits et parfois reproduits (570 planches, la plupart lithographiées en couleurs, et 820 gravures dans le texte l'illustrent). La rareté et le prix très élevé de ce véritable monument le destine aux bibliophiles fortunés.




Plus près de nous, et plus accessible également, Pierre Galet est un expert en viticulture, qui était, dans les années 1950, chargé de mettre sur pied le contrôle des bois et plants de vigne. Ses travaux le conduisirent à publier en 1956 Cépages et Vignobles de France, identifiant et décrivant les cépages cultivés alors en France. Une quarantaine d'années plus tard, il éditera le Dictionnaire encyclopédique des cépages, véritable ouvrage de référence, avec plus de 9 600 cépages du monde, dont certains qui ont disparu aujourd'hui. Les descriptions et les informations sont très précises, enrichies par plus de 400 dessins originaux de l'auteur. Le tout est complété par un historique de la vigne, depuis la préhistoire jusqu'aux recherches récentes sur l'ADN. Extrêmement riche et complet, c'est clairement un ouvrage de spécialiste, qui dépasse de loin les besoins et envies de la grande majorité des amateurs.




Une version plus simple, presque ascétique, en a été réalisée : Les grands cépages. Resserré sur 36 cépages il offre l'avantage de présenter, de manière aussi professionnelle que son ainé, l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur les principaux cépages, avec de nombreuses illustrations. C'est donc un excellent livre pour s'initier au sujet, mais il frustrera rapidement les amateurs les plus curieux.




Avec le Dictionnaire des noms de cépages de France nous restons dans une approche scientifique, mais non plus celle du botaniste, mais celle du linguiste lexicographe. Pierre Rézeau analyse en effet les noms des cépages à partir d'une recherche des écrits et documents où il apparaissent. Travail aisé pourriez-vous croire ? Du tout, car il s'agit d'explorer un terrain peu balisé au sein de la langue française, imaginez que bon nombre des entrées de ce dictionaires sont tout simplement absents des dictionnaires. La complexité croit quand on sait que plusieurs intitulés peuvent désigner un même cépage et, à l’inverse, qu'un même nom peut désigner plusieurs variétés suivant les régions ... Étymologie, histoire, caractères aromatiques et usages du cépage, chacun est décrit avec érudition à grand renfort de citations d’ouvrages de référence. Peu illustré, l'ensemble se révèle très aride à lire, comme bien des dictionnaires.




Toute différente est l'approche d'Oz Clarke. Comme bien des auteurs anglo-saxons, Oz ne se positionne pas à l'extérieur de son sujet, mais s'y implique personnellement. Il donne son avis, expose ses goûts et ses préférences, se remémore des anecdotes de dégustation, admet même des erreurs de jugement faites par le passé. Cela donne à ce guide des allures de conversation avec un amateur éclairé, rendant sa lecture très agréable, comme pour la plupart de ses livres. Écrits dans un style simple, direct, sans fausse érudition, ils cherchent avant tout à rendre le monde du vin accessible à tous, sans pour autant verser dans le simplisme. Pari gagné avec ce Guide décrivant plus de 300 cépages, largement ouvert sur le monde. Le livre est de plus très richement illustré, avec notamment des allégories originales pour les 17 cépages les plus importants, complétées par des informations détaillées sur leur répartition géographique, histoire, culture, vinification, ...



Dictionnaire encyclopédique des cépages. Pierre Galet. 935 pages. Hachette Pratique. 2000. 54,70 €.

Grands cépages. Pierre Galet. 160 pages. Hachette Pratique. 2006. 12,50 €.

Dictionnaire des noms de cépages de France. Pierre Rézeau. 284 pages. CNRS Edition. 2008. 30 €.

Guide des cépages. Oz Clarke & Margaret Rand. 320 pages. Gallimard. 2005. 40 €.


Tous ces livres sont disponibles sur
alapage


Repost 0
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 18:49
Voilà dix ans que le roquefort est la cible de l'administration américaine, en réponse à l’interdiction de l’Union Européenne d’importer le bœuf aux hormones américain. Depuis 1999, où les droits de douane sur le roquefort sont passées à 100%, les exportations sont passées de 1.000 à 400 tonnes. Là, c'est une nouvelle gradation dans la riposte américaine, puisqu'il est question de porter la taxe à 300% sur les importations de Roquefort aux Etats-Unis, cela dès le 23 Mars 2009. Les exportations, déjà bien en chute, risquent de s'effondrer.



Depuis quelques jours, les professionnels de la filière se mobilisent. Jean-Pierre Coffe et Michel Barnier ont abordé le sujet lors du salon de l'Agriculture. La Confédération des producteurs, appuyée par Hélène Darroze, lance une campagne média et une pétition sur le site : www.jaimeleroquefort.fr

A propos, quel vin préférez-vous avec le roquefort ?



Repost 0
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 22:11
Thème innovant pour cette 22ème édition des Vendredis du Vin : associer un plat non à un, mais à deux vins, qui plus est deux vins très différents. Cette malicieuse dualité, battant en brèche l'idée qu'il y aurait un vin idéal par plat, nous est proposée par Philippe Rapiteau, de la Pipette aux quatre vins (deux fois deux en somme). J'ai volontairement choisi deux vins d'entrée de gamme pour démontrer (s'il en était besoin) que le plaisir gastronomique peut être dupliqué à moindre frais. Je les ai également pris dans une même région, offrant suffisamment de diversité pour permettre des contrastes intéressants.



Le plat ? Des calamars à l'encre : une recette, aimablement fournie par Marmiton, également emprunte de dualité. D'abord frits à l'huile d'olive puis mijotés avec de l'ail et leur encre, les calamars finissent leur cuisson au four, sur des demi-poivrons (rouges et jaunes) et couverts d'un petit soufflé au persil. Une malheureuse manipulation de l'appareil photo (à moins que les vins n'aient pris le dessus sur les calamars sur la carte mémoire ?) ne me permet pas de vous montrer le plat ...




Le rouge ? Marmiton conseille un vin rouge, Grave ou Anjou village, j'ai choisi le Côte-du-Rhône générique de Marcel Richaud 2007. Un robe violacée, un nez de fruits rouges (cerises) et une bouche assez puissante de fruits noirs (cerises noires, mures), voire d'épices (poivre) offrant une belle tenue face à ce plat qui associe des goûts forts.


Le blanc ? Château de Saint-Cosme (le plus vieux domaine de Gigondas, appartenant à la famille Barruol depuis 14 génération) également un Côtes-du-Rhône générique, millésime 2007 cette fois. Une robe d'un très léger trouble, que j'interprète comme le résultat d'une filtration minimale, un nez très riche où explosent les fruits (agrumes, ananas, pommes, pêche, poire) et les fleurs (d'acacias et d'amandiers), la bouche également très riche et le gras de ce vin (sans aucune lourdeur) en font un autre excellent compagnon de route pour mes calamars.




Expérience concluante à tout point de vue : tant par l'intérêt des accords que par l'excellent rapport qualité/prix des deux vins.



Repost 0
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 22:55

Châteaux Talbot 1993, Léoville-Barton 1998, Beauséjour-Bécot 2002, Lafon-Rochet 1993, Giscours 2003, Mouton Rothschild 1993, Figeac 2000, Yquem, Châteauneuf du Pape 1976, Vosne-Romanée 1989, Pommard 1er Cru 1990 ... et bien d'autres….


Pour la deuxième année consécutive, Jean-Marie Fréchet animera la vente de vins aux enchères organisée par le Rotary Porte d'Orléans, au profit de l'association VML (Vaincre les Maladies Lysosomales, maladies orphelines touchant principalement les enfants).





La soirée se déroulera le jeudi 5 mars au Novotel de la Porte d'Orléans (15, bld Romain Rolland - 75014 Paris) en deux temps :


  • De 19h à 20h30 : une dégustation des grands terroirs de Bourgogne par leurs premiers crus (Chablis 1er Cru, Montagny 1er Cru, Pommard 1er Cru et Vosne Romanée 1er Cru). Le tarif de la dégustation, incluant une collation est de 30 €.


  • De 20h30 à 22h30 : la vente aux enchères proprement dite. L'entrée de la vente est libre et la totalité des fonds récoltés sera reversée à VML. De très belles bouteilles sont proposées cette année dans de vieux et récents millésimes.


Une belle soirée en perspective, au profit d'une belle cause. Les deux parties de soirée sont déconnectées. Vous pouvez donc assister à l'une et pas à l'autre ou aux deux bien entendu.


Pour vous inscrire : merci d'envoyer un email à didier.loth@free.fr en mettant frechet@oenolis.com en copie, en précisant si vous vous inscrivez à la dégustation et / ou à la vente aux enchères.



Repost 0

Quel est ce blog ?

L'Œnothèque ~ Des livres et du vin ...

  • L’œnothèqueQuelques livres autour du vin : ouvrages pratiques, guides, essais, beaux livres, récits, romans, poésie, entre autres ... 
          > Voir la liste.

Contactez l'auteur.
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles publiés sur le blog.
Et n'hésitez pas à recommander ce blog !


L'abus d'alcool est dangeureux pour la santé, sachez apprécier et consommer avec modération.

Derniers Articles

  • Cherchez l'intrus
    Quelques flacons ouverts durant ce long week-end de Pâques (qui commence le Vendredi-Saint ici...). Un intrus s'y est malicieusement glissé :
  • SlowLily
    Bonjour, je vous avais sollicités récemment pour contribuer à une étude de lmarché. Merci à tous les participants à l'étude. Elle a été très utile pour affiner le concept et développer la ligne. La boutiques est désormais ouverte, à l'adresse suivante...
  • Pétition Urgente Soutien Vigneron !
    Bonjour à toutes et tous, Emmanuel Giboulot, viticulteur bio dans le département de la Côte-d'Or passera ce lundi 24 février en correctionnelle pour avoir refusé d'obéir à un arrêté préfectoral ordonnant de pulvériser un dangereux pesticide (qui tue les...
  • Face à la saloperie, soyons solidaires !
    C'est rare que je demande quelque chose à mes lecteurs, et vous vous en doutez bien qu'il me faut être bien indigné pour reprendre, ne serait-ce que ponctuellement, le chemin de mon blog... C'est une article des 5 du Vin, que m'a fort aimablement remayéé...
  • Participez à une étude de marché
    Une personne proche réalise actuellement une étude de marché pour l'ouverture d'une boutique en ligne. Merci de prendre quelques minutes pour y contribuer. URL du questionnaire http://www.mon-enquete-enligne.fr/index.php?sid=51571&lang=fr URL courte :...
  • Blog en sommeil...
    L'avalanche quotidienne de courriers de lecteurs dépités et de lectrices au coeur brisé me fait prendre conscience que je dois quelques mots d'explication aux milliers de fans de l'Oenothèque... N'étant pas un professionnel, ni du vin ni de l'édition,...
  • Carlo Petreni présentera sonnouveau livre vendredi à Paris
    Invitation à la conférence de présentation du livre "Terra Madre - Renouer avec la chaîne vertueuse de l'alimentation" avec Carlo Petrini, auteur du livre, fondateur et Président de Slow Food et avec Gilles Fumey, professeur des Universités de Géographie...
  • Ephéméride du 8 au 14 août
    L'arrêté du 8 août 1962 attribue le label VDQS, Vin Délimité de Qualité Supérieure, aux vin des Côtes du Vivarais (Ardèche), qui accéderont à l'AOC en 1999. La loi du 9 août 1905 soumet les grands marchands de vins de Paris à l'entrepôt obligatoire à...
  • Ephéméride du 1er au 7 août
    La nouvelle réglementation européenne viti-vinicole est mise en place au 1er août 2009. Entre autres, elle autorise l’usage de copeaux de bois pour les vins AOC en France. Plus de 100 ans auparavant, une autre loi ne résolvait pas davantage les problèmes...
  • Ephéméride du 25 au 31 juillet
    Par le traité du 25 juillet 1840, le gouvernement de la Hollande affranchit de tous droits de douanes les vins, eaux-de-vie et esprits de France en cercles. Il réduit pour les vins en bouteilles le droit d'entrée de trois cinquièmes, et de moitié pour...