Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 21:31

16 mai, dicton du jour : À la Saint-Honoré s'il fait gelée, le vin diminue de moitié.

 

Le 17 mai 1991 s'ouvre à Libourne-Montagne un colloque de 3 jours intitulé «  Le Vin dans ses Œuvres ». Une trentaine de participants français et étrangers (universitaires, écrivains, artistes, professionnels du vin) y débattent des imaginaires et représentations socioculturelles de la vigne et du vin.

 

vinoeuvres.jpg


Le 18 mai 1152, huit semaines après l'annulation de son premier mariage, Aliénor d’Aquitaine épouse Henri Plantagenêt, le futur roi d'Angleterre Henri II, d'une dizaine d'années son cadet et qui a le même degré de parenté avec elle que Louis VII. Cette union favorise le développement des vins de l’arrière-pays bordelais, en particulier le vin de Cahors. Très apprécié des Anglais, The Black Wine of Cahors, connaitra ainsi un essor considérable.

Le 18 mai 1946 nait l’INRA par la publication au Journal Officiel de la loi portant création de l’Institut National de la Recherche Agronomique, « établissement public doté de la personnalité civile et placé sous la haute autorité du ministre de l’Agriculture ».

Enfin, le 18 mai a aussi son dicton : Soleil à la Saint-Éric promet du vin plein les barriques.

 

Un terrible coup de grêle s’abat sur Volnay le 19 mai 1732 : dans tout le finage, on ne recueillera que huit feuillettes grâce aux raisins poussés après l'orage. Sachant qu’une feuillette vaut moins de 140 litres, cela donne une idée de l’ampleur des dégâts.

 

La flûte d'Alsace ou flûte du Rhin est protégée par le décret du 20 mai 1955.

 

21 mai, dicton du jour : Quand la vigne est en fleur à la Saint-Thiébault, il n'y a ni biens ni maux.

 

Gamain, serrurier du Roi, aurait achevé le 22 mai 1792 la réalisation d’une armoire aux Tuileries, dissimulée dans l'épaisseur d'une muraille. Louis XVI lui apporte alors lui-même un grand verre de vin à boire, parce qu'il avait chaud, suite à quoi le serrurier aurait ressenti une violente colique ! Le Roi voulait-il l'empoisonner pour se défaire d'un témoin qui aurait pu divulguer l'existence de l'armoire ? En fait, cette accusation diffamatoire n'a été émise par le serrurier que pour continuer de toucher du parti populaire la pension qu'il percevait avant la Révolution directement du Roi…

 

inconnus-de-versailles

 

Repost 0
Published by Hub - dans Ephéméride
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 21:50

La loi du 9 mai 1902 frappe d'un impôt spécial de 10 pfennigs les vins mousseux allemands destinés à la consommation intérieure. Cette taxe reste cependant inférieure à celle prélevée sur les vins mousseux français à leur entrée en Allemagne.

 

Le décret de 1936 qui crée l'appellation Jurançon est rectifié le 10 mai 1996 pour l'étendre au Jurançon Sec et pour la mise en place d'une mention «vendanges tardives».

 

jurancon.JPG

Vendanges à Jurançon.


Le décret du 11 mai 2007 définit les conditions de production du vin de pays du Val de Loire

 

La loi belge du 12 mai 1819 permet d'accorder, pour les vins sur lie importés en tonneaux, une remise de l'accise dans la proportion de la quantité de lie dont ils sont chargés. Une proportion cependant limitée de 6 à 14 litres sur 96 litres, selon le type et la provenance du vin.

 

Sebastião José de Carvalho e Melo, comte d'Oeiras, marquis de Pombal, naît à Lisbonne le 13 mai 1699. Il étudie à São João da Pesqueira, où il crée plus tard une zone viticole productrice de vin de Porto.

 

L'AOC Anjou est initialement reconnue par le décret du 14 novembre 1936 pour les vins tranquilles. Il est modifié par le décret du 14 mai 1938 pour y inclure les vins mousseux.

 

anjou.jpg


Les trois premières appellations d’origine contrôlée reconnues par les décrets du 15 Mai 1936 sont : Arbois, Chateauneuf-du-Pape et Vins de Cassis.

 

 

Repost 0
Published by Hub - dans Ephéméride
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 07:01

Le décret du 2 mai 1995 règlemente la commercialisation des vins. Sauf (nombreuses) exceptions, les vins bénéficiant d'une AOC ne peuvent pas être expédiés des chais des producteurs sous l'appellation contrôlée à laquelle ils peuvent prétendre avant le 15 décembre suivant la récolte et les vins bénéficiant d'une appellation d'origine assortie de la dénomination VSQS ne peuvent être commercialisés avant le 1er décembre suivant la récolte.

 

3 mai, diction du jour : Quand il pleut le jour de la Saint-Philippe, il ne faut ni tonneau, ni pipe. (pour le tonneau, je vois bien, mais pour la pipe ???)


saint-philippeSaint-Philippe par Martin Schongauer.

 

Les domaines royaux vendant du vin sont obligés de tenir à jour un registre spécifique, relevé par les commis des fermes du Roi. Par la déclaration du 4 Mai 1688, il est ordonné que les feuilles de ce registre leur soient délivrées gratuitement, sans même devoir s'acquitter du droit de timbre. Charge aux fermiers de les conserver jusqu'à ce qu'elles soient entièrement remplies. Seul leur remplacement en cas de perte leur est facturé.

 

Dans la querelle qui oppose alors les vins de Reims aux vins de Bourgogne, la Faculté de Reims déclenche une polémique extrêmement vivre avec la soutenance, le 5 mai 1700, d'une thèse affirmant solennellement que le premier est plus suave et plus salubre que le second. Les quatre premiers paragraphes ne renferment que des considérations générales sur la soif, les boissons, le vin. Le dernier est seul consacré au vin de Champagne : « Sa couleur est si vive que le diamant le plus pur ne brille pas davantage aux yeux ; quelquefois le rouge est si vermeil et si plein de feu qu'on le prendrait pour des rubis distillés ; enfin c'est de l'union de ces deux couleurs que se forme ce que nous appelons l'œil de perdrix, qui pour n'avoir pas tarit d'éclat, n'en est pas moins agréable à la vue. (...) Pour en revenir aux vins de Reims, rien ne décide plus en leur faveur que la bonne constitution des gens du pays, parmi lesquels on ne voit ni goutteux, ni valétudinaires, dont la plupart même vivent très longtemps et sans aucune atteinte de maladie. »

 

La loi du 6 mai 1919 confie la délimitation des zones d'appellation contrôlée aux tribunaux administratifs. Ils sont également chargés d'en définir les usages. Mais on n’obtient pas l’effet escompté : toute la filière se retrouve devant les tribunaux et les procédures sont longues et souvent hasardeuses.

 

7 mai, dicton du jour : A la Sainte-Gisèle, prends-garde s'il gèle !

 

Le 8 mai 1945 se termine la Seconde Guerre mondiale. L’un de ses grands vainqueurs explique, quelques années plus tard : « Après la guerre, deux choix s'offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d'avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député ! ». C’est évidemment Winston Churchill…

 

yalta.gif 


Repost 0
Published by Hub - dans Ephéméride
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 18:29

VDV35.jpg Ah, je me voyais déjà… c’est ce que devait fredonner le vin au début du cinématographe. Comment ce compagnon de route des arts et des lettres ne pouvait-il avoir une place de choix dans le 7ème art ? C’était sans compter sur les ligues de vertu qui érigèrent l’autocensure en règle de conduite à Hollywood dès 1915. Mais C’est dans les années 30 que celle-ci s’est réellement institutionnalisée sous le poids de la puissante Ligue de la Décence Catholique puis du code Hays.

 

Dès lors, parler de vin au cinéma est devenu complexe outre-Atlantique. Scénaristes et réalisateurs durent parfois revoir leur copie ou user de stratagèmes pour passer des fourches caudines bien plus tolérantes envers des images de violence que de convivialité. C’est un véritable travail d’historien qu’il a fallu engager pour redécouvrir les projets initiaux de quelques films qui n’en sont pas moins devenus des classiques :


Drink-wine.jpg

Drink Wine, Young Man (1936).

 

Henry Hathaway envisageait de mettre en scène Mae West dans le rôle d’une représentante en vins et spiritueux. Dans une petite, elle rencontre Bud, un solide gaillard prénommé comme une bière qu’elle convertit aux subtilités du vin. Sa présence n'est pas du goût de tout le monde et surtout pas de celui de la fiancée du jeune homme, héritière d’une importante brasserie. Mais en 1936, les Etats-Unis sortaient à peine de la prohibition. Hathaway fut donc prié de revoir un peu le scénario, en jouant davantage sur le physique de Mae West que sur ses talents de dégustatrice, ce qui, tout bien pesé, ne fut pas pour déplaire au public.

 

gone-with-the-wind-1.jpg

Gone With the Wine (1939).

 

C’est en pleine Napa Valley que Victor Fleming  situait initialement l’action de Gone with the wine. Scarlett O'Hara, jeune fille de la haute société californienne, dont la famille possède les plus beaux coteaux, n'a d'yeux que pour Ashley Wilkes, le jeune œnologue récemment embauché. Alors que la menace d’une seconde guerre Mondiale gronde, les plans de la capricieuse Scarlett pour conquérir le cœur d’Ashley échouent. Trop vineux et trop proche des préoccupations géopolitiques du moment…  Victor Fleming transposa donc l’histoire dans les champs de cotons sudistes et dans les années précédant la guerre de Sécession.

 

Wine-i-go-copie-1.jpg

Wine-I-Go (1958).

 

Dans Wine-I-Go, James Stewart devait interpréter un ancien policier, alcoolique repenti mais souffrant désormais de phobie du vin. Cette phobie était au cœur d’une machination permettant de camoufler un meurtre en accident, avec la complicité de la très charnelle Kim Novak. C’est en réapprenant progressivement à gouter au vin que James Stewart allait lentement découvrir la vérité. Si l’idée de mettre en scène la déchéance d’un alcoolique plaisait assez aux producteurs, celle de son rétablissement au travers de l’œnologie avait été accueillie avec plus de réticences. Qu’importe pour Alfred Hitchcock, qui préférait de toute façon le whisky. Du vin au vertige il n’y eut qu’un pas et surtout le fameux « travelling compensé » de la scène du clocher.

 

Days-of-wine-and-roses.jpg

Days of Wine and Roses (1962).

 

Un vent de liberté souffle dans la société et dans l’industrie cinématographique dans les années 60. Blake Edwards n’a aucun mal à mettre en scène Jack Lemmon dans le rôle d’un alcoolique mondain. Sa rencontre puis son mariage avec la belle Lee Remick l’aideront à arrêter de boire. Mais très vite, il retombe dans l'alcool, entraînant son épouse avec lui. Si le producteur souhaitait une fin plus heureuse, pour rendre le film plus attrayant, il dût se résoudre à donner son accord pour son exploitation tel quel. Tant mieux, car même si le vin n’y tient pas le bon rôle, les performances des principaux acteurs y sont remarquables.

 

pee-wines.jpg

Pee-Wine’s Big Adventure (1985).

 

Plus près de nous, voici l’aventure d’un alcoolique surnommé Pee-Wine, parcourant le pays à bicyclette pour rechercher son tire-bouchon favori qui lui avait été dérobé dans sa collection. Certes, l’histoire avait quelques lacunes, les producteurs faisant notamment remarquer qu’un homme assoiffé pouvait se contenter de n’importe quel tire-bouchon pour assouvir sa passion. Tim Burton simplifia donc l’histoire en supprimant cet ustensile et en édulcorant un tout petit peu le personnage.

 

cyclesgladiator.jpg

 

Du charme, du charme, encore du charme et... un vélo ! Sans hésiter, c’est un vin de la marque Cycles Gladiators qui accompagnerait parfaitement la projection de ces films dans leur version initiale. Par exemple ce Cabernet-sauvignon opulent, bien charnu, voire charnel. Un vin qui est aussi un témoin vivant de l’évolution des mœurs, et surtout du rôle toujours pesant de certaines ligues de vertu. L’étiquette reproduisant une publicité du XIXème siècle est considérée dans l’Etat de l’Alabama comme… pornographique !

 

 

Repost 0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 08:35

Le décret du 25 avril 2002 définit un référentiel pour l'agriculture raisonnée et les moyens à mettre en œuvre pour que les exploitations accèdent à la qualification dans ce mode de production.

 

Le 26 avril 1991, le vignoble charentais gèle dans sa quasi-totalité. Les cépages rouges et les blancs précoces sont intégralement détruits.

 

Le résultat négatif du référendum du 27 avril 1969 sur « le projet de loi relatif à la création de régions et à la rénovation du Sénat » conduit à la démission du Président de la République Charles de Gaulle le lendemain. Le général lance ce jour à tante Yvonne un : « On ne va pas se laisser abattre. Allez me chercher une bonne bouteille d’un vin de Méo ! » Un clos Vougeot d’un beau millésime...

 De-Gaulle.jpg

 

Le 28 avril 1932, les courtiers bordelais, sous l’autorité de la Chambre de Commerce et de la Chambre d’Agriculture, consacrent 444 Crus Bourgeois. Cette liste déposée à la CCI ne sera jamais homologuée par le Ministère mais servira néanmoins de référence pour l’usage de la mention durant plus de cinquante ans.

 

Un somptueux dîner est servi à la Tour d'Argent à l'occasion de son millionième canard, le 29 avril 2003. On y sert, dans cet ordre, un Montrachet 1985, un Ausone 1995, un Cheval-blanc 1985, un Haut-Brion 1979, un Lafite-Rothschild 1978, un Mouton-Rothschild 1975, un Pétrus 1989, un Yquem 1986 et un champagne Laurent-Perrier 1990.

 

Le 30 avril 1923 est fondée la coopérative La Chablisienne (première cave coopérative de Bourgogne).

 chablis.JPG

 

On ne dénombre qu'un article, dans le nouveau Code du travail entré en vigueur au 1er mai 2008, parlant du vin : « Aucune boisson alcoolisée autre que le vin, la bière, le cidre et le poiré n'est autorisée sur le lieu de travail » (article R4228-20).

 

 

Repost 0
Published by Hub - dans Ephéméride
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 22:31

A dix jours de la prochaine édition des vendredis du vin, consacrée au vin et aux toiles, il est temps de commencer à me préoccuper de mon sujet. Petit coup d’œil à mes dévédés : j’ai déjà parlé de Sideways et de Bottle Choc par ailleurs, et même de la scène de la cuisine des Tontons Flingueurs (le titre l’article me vaut d’ailleurs quelques visites quotidiennes, je ne savais pas Lulu si populaire…). Je croyais m’en sortir en tombant sur Une Grande Année.

 

Hélas, si le synopsis est alléchant, le traitement n’est qu’une succession de clichés, aucun ne nous est épargné. L’histoire se base en effet sur le roman Un Bon Cru de l'écrivain anglais Peter Mayle (éditions NIL, 2005), roman que je n’ai pas lu, et n’ai donc pas d’avis sur la fidélité du scénario. dans le film, Max, as de la finance, vit à Londres, ville présentée comme grise, pluvieuse, où les rapports humains sont instrumentalisés, où l’argent rapide est dieu et les traders ses prêtres zélés. « Greed is good » semble être son crédo.

 

Le décès de son oncle dont il est l’unique héritier va contraindre Max à se rendre à son corps défendant dans une Provence toute en opposition à Londres : éternellement ensoleillée, où les rapports humains sont directs et chaleureux, où la valeur d’un homme ne se mesure pas à l’épaisseur de son portefeuille… Tout ce qu’il exècre, ou qu’il a oublié, puisque c’est dans la villa de son oncle qu’il a passé les plus beaux moments de son enfance.

 unboncru.jpg

 

La villa est sur un domaine viticole qui produit un infâme jaja, mais qui pourrait aussi être le berceau d’un vin mythique : « le coin perdu ». Max n’en a cure et ne pense qu’à expédier très vite les formalités d’usage pour retourner à sa vraie vie. On s’en doute très vite, Max ne revendra pas l’héritage mais va trouver, après quelques péripéties, sa voie en Provence autant que son âme sœur, et s’installera dans un domaine qui aura retrouvé son lustre d’antant.

 

Certes, je suis un peu dur, ma critique doit être à la hauteur de la promesse non tenue. Le talent des acteurs (ah, le charmant Russel Crowe en spéculateur sans aucun scrupule, ah, la sémillante Marion Cotillard dans le rôle de la provençale libre et fière, nommée… Fanny) ne sauve pas une évidente paresse d’un réalisateur qui nous avait pourtant habitués à mieux. Le film s’annonce comme un grand cru… mais celui qui en attend le plaisir simple et immédiat d’un aimable vin de pays va passer un bon moment.

 unegrandeannee.jpg

 

Une grande année. Film américain de Ridley Scott. Avec Russel Crowe, Marion Cotillard, Didier Bordon… (2006).

 

 

Repost 0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 22:39

Le 18 avril 1855 est publié le classement des crus du Médoc, sur la demande de l'empereur Napoléon III pour l'exposition universelle de Paris de 1855. Ce classement, encore en vigueur aujourd’hui, est établi par les négociants, en fonction de la réputation des châteaux et du prix de leur production sur une trentaine d'années, alors directement en relation avec la qualité des vins.


classement1855.jpg

 

« Je ne suis qu'un simple travailleur dans le vignoble du Seigneur », déclare Benoît XVI le jour de son élection, le 19 avril 2005, depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre.

 

Le décret du 20 avril 1995 reconnait l'appellation Les Baux de Provence.

 

Le Syndicat de défense des vignerons d’Ajaccio est fondé le 21 avril 1971.

 

Le Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace (CIVA) a été institué par décret en date du 22 avril 1963. Son champ d’activité couvre à l’origine l’appellation d’origine contrôlée Alsace, reconnue par décret du 3 octobre 1962. Il s’étend par la suite aux appellations Alsace Grand Cru et Crémant d’Alsace, reconnues respectivement par décret du 20 novembre 1975 modifié en 1992, et décret du 24 août 1976.

 

23 avril, dicton du jour : Saint-Georges et Saint-Marc sont réputés saints grêleurs ou saints vendangeurs.

 st-georges.jpg

 Saint-Georges.

 

L'appellation Fitou est reconnue par le décret en date du 24 avril 1948, pour le vin rouge uniquement. C'est la plus ancienne AOC du Languedoc.

 


Repost 0
Published by Hub - dans Ephéméride
commenter cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 23:06

Jeune vigneron bourguignon, Guillaume Bodin a très vite choisi la voie qu’il souhaitait explorer : celle de la biodynamie. Une voie peu évidente, ce mode de culture de la vigne commençant tout juste à être abordé dans les lycées viticoles. Le vigneron qui s’intéresse à la biodynamie doit donc chercher lui-même les modèles théoriques et pratiques, le plus souvent au contact de pairs ou de quelques rares experts du sujet. Guillaume Bodin a souhaité les mettre en valeur et mettre en valeur le fruit de leur travail dans ce film.

 

En suivant le travail des frères Bret, qui constituent ainsi un "fil rouge", le film déroule les quatre saisons du vin. Les autres vignerons et experts, interviennent davantage pour illustrer une étape du process (y compris la vinification et jusqu'à la vente finale au consommateur) ou donner un éclairage sur des points précis. Guillaume Bodin n'est pas cinéaste de métier et son film a été fait avec des moyens limités, certaines images ont d’ailleurs été tournées pendant ses heures de travail chez les frères Bret. Ceci explique une place plus importante de ces derniers, mais aussi l’intimité de leur témoignage.

 

 

Tous les aspects de la biodynamie ne sont pas traités, l’objectif de Guillaume Bodin n’étant pas de faire un reportage approfondi sur ce sujet. Il donne cependant, au travers des témoignages de vignerons et d’experts un éclairage déjà très complet sur la question. Les principaux préceptes de Rudolf Steiner, qui théorisa la biodynamie dans les années 1920, sont expliqués, ainsi que les bénéfices attendus, tant pour l’environnement que pour le vin lui-même.

 

Ceci-dit, le film ne tombe pas dans le travers d’une défense à tout crin de tous les vins issus de raisins cultivés en biodynamie (le vin « bio » n’existe pas, seul la culture de la vigne peut aujourd’hui être certifiée). C’est la production de vins de qualité, reflétant les caractéristiques de leur terroir, qui est visée, et non la mise en œuvre de préceptes suivis avec dogmatisme. Chaque vigneron cherche une voie qui lui corresponde, à partir de son expérimentation et selon sa propre sensibilité. La culture en mode biodynamique n’est ainsi pas une fin en soi. Je ne terminerai pas sans préciser que le film comporte des images magnifiques et des témoignages parfois émouvants de gens qui vivent leur métier avec une passion non feinte.

 

laclefdesterroirs.jpg

 

La Clef des terroirs. Film de Guillaume Bodin (2011). Avec Jean-Guillaume et Jean-Philippe Bret, Thierry Germain, Olivier Jullien, Thibault Liger Belair, Sylvain Loichet, Dominique Massenot, Pierre Masson, Frédéric Servais, Aubert de Villaine… et beaucoup d’autres.

 

Voir le site du film : laclefdesterroirs.com.

 

 

Repost 0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 21:49

 

Le 11 avril 1633, alors que trois semaines plus tôt il avait juré de ne plus jamais boire de vin, Samuel Pepys consigne dans son journal une note de dégustation capitale pour la réputation du vin de Bordeaux à Londres : « J'ai bu (…) un vin français appelé Ho-Bryan, qui avait un bon goût, le plus particulier que j'eusse jamais rencontré ». Vous aurez reconnu Haut-Brion !

 

Samuel-Pepys.jpg

 Samuel Pepys

 

Le Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne (CIVC) est officiellement créé par la loi du 12 avril 1941. Cette interprofession entre les négociants et les vignerons existe cependant informellement depuis 1919, date à laquelle les syndicats des deux professions prennent l'habitude de se réunir, une fois par an, pour discuter du prix du raisin, afin de stabiliser le prix de vente du Champagne.

 

Le décret du 13 avril 1981 définit l'appellation d'origine contrôlée Blanquette de Limoux.

 

Le Loazzolo, vin blanc doux italien de la région du Piémont bénéficie d'une DOC (denominazione di origine controllata) depuis le 14 avril 1992.

 

En 1971, le Cahors, qui ne couvre alors que 440 hectares, obtient l’appellation d’origine contrôlée, par le décret du 15 avril 1971.

 cahorsromanvinnoir

 

Le 16 avril 1819 décède le professeur en médecin Edouard Loebenstein-Loebel, auteur notamment d'un Traité sur l'usage et les effets des vibs dans les maladies mortelles, et sur la falsification de cette boisson.

 

Les nuits des 15, 16 et 17 avril 1538, le froid est si vif que les vignes gèlent dans tout dans le royaume de France. « Il n'est mémoire de telle vinaire (désastre) de gelée », et le peu de vin récolté est si mauvais goût que le prix n'en augmentent pas et ne compensent pas les énormes pertes.

 

 

Repost 0
Published by Hub - dans Ephéméride
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 21:05

Le décret du 4 avril 1990 crée l'Appellation d'Origine Contrôlée Marcillac.

 

Le décret du 5 avril 1982 définit les conditions de production du vin de pays des côtes de Thongue. Il sera modifié par le décret du 5 décembre 2002.

 

Au terme d'un éprouvant voyage en mer où périrent 130 hommes, Jan Van Riebeeck atteint le 6 avril 1652 la baie de la montagne de la Table. Il y est envoyé par la Compagnie Néerlandaise des Indes Orientales pour y fonder un relais pour les navires en route vers les Indes. Les 90 pionniers (dont huit femmes) érigent un fort, installent des jardins et plantent la première vigne d'Afrique du Sud.

 

Jan-Van-Riebeeck.jpg

 

L'Alsace garde un statut à part au sein des vignobles français, jusqu'à ce que l'ordonnance du 2 novembre 1945 ne définisse une appellation d'origine « vins d'Alsace », abrogeant la loi allemande du 7 avril 1909 qui y est restée en vigueur entre-guerres.

 

L'Association Route du Vin Nobile de Montepulciano est constituée le 8 avril 1998 afin de valoriser et de sauvegarder l'image du territoire de Montepulciano.

 

Le mouvement de contestation contre le décret dit « inique » excluant l’Aube de la Champagne viticole connait son point culminant le 9 avril 1911. La « grandiose manifestation » de Troyes rassemble plus de 20 000 manifestants se déroule sans incident et est relayée dans la presse nationale. Cependant, il faut attendre 1927 pour que 71 communes viticoles de l’Aube soient réintégrées en Champagne.

 9-avril-1911-Troyes-.jpg

Gaston Checq harangue la foule le 9 avril 1911.

 

Le 10 avril 1629, les habitants de Chateau-Gontier en Mayenne cherchent à défendre aux cabaretiers de vendre tout vin ne venant pas du pays, sous peine d'amende. Cet élan protectionniste n'a pas permis aux vignerons locaux, aujourd'hui inexistants, de mieux résister à la concurrence des vins étrangers.

 

 

Repost 0
Published by Hub - dans Ephéméride
commenter cet article

Quel est ce blog ?

L'Œnothèque ~ Des livres et du vin ...

  • L’œnothèqueQuelques livres autour du vin : ouvrages pratiques, guides, essais, beaux livres, récits, romans, poésie, entre autres ... 
          > Voir la liste.

Contactez l'auteur.
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles publiés sur le blog.
Et n'hésitez pas à recommander ce blog !


L'abus d'alcool est dangeureux pour la santé, sachez apprécier et consommer avec modération.

Derniers Articles

  • Cherchez l'intrus
    Quelques flacons ouverts durant ce long week-end de Pâques (qui commence le Vendredi-Saint ici...). Un intrus s'y est malicieusement glissé :
  • SlowLily
    Bonjour, je vous avais sollicités récemment pour contribuer à une étude de lmarché. Merci à tous les participants à l'étude. Elle a été très utile pour affiner le concept et développer la ligne. La boutiques est désormais ouverte, à l'adresse suivante...
  • Pétition Urgente Soutien Vigneron !
    Bonjour à toutes et tous, Emmanuel Giboulot, viticulteur bio dans le département de la Côte-d'Or passera ce lundi 24 février en correctionnelle pour avoir refusé d'obéir à un arrêté préfectoral ordonnant de pulvériser un dangereux pesticide (qui tue les...
  • Face à la saloperie, soyons solidaires !
    C'est rare que je demande quelque chose à mes lecteurs, et vous vous en doutez bien qu'il me faut être bien indigné pour reprendre, ne serait-ce que ponctuellement, le chemin de mon blog... C'est une article des 5 du Vin, que m'a fort aimablement remayéé...
  • Participez à une étude de marché
    Une personne proche réalise actuellement une étude de marché pour l'ouverture d'une boutique en ligne. Merci de prendre quelques minutes pour y contribuer. URL du questionnaire http://www.mon-enquete-enligne.fr/index.php?sid=51571&lang=fr URL courte :...
  • Blog en sommeil...
    L'avalanche quotidienne de courriers de lecteurs dépités et de lectrices au coeur brisé me fait prendre conscience que je dois quelques mots d'explication aux milliers de fans de l'Oenothèque... N'étant pas un professionnel, ni du vin ni de l'édition,...
  • Carlo Petreni présentera sonnouveau livre vendredi à Paris
    Invitation à la conférence de présentation du livre "Terra Madre - Renouer avec la chaîne vertueuse de l'alimentation" avec Carlo Petrini, auteur du livre, fondateur et Président de Slow Food et avec Gilles Fumey, professeur des Universités de Géographie...
  • Ephéméride du 8 au 14 août
    L'arrêté du 8 août 1962 attribue le label VDQS, Vin Délimité de Qualité Supérieure, aux vin des Côtes du Vivarais (Ardèche), qui accéderont à l'AOC en 1999. La loi du 9 août 1905 soumet les grands marchands de vins de Paris à l'entrepôt obligatoire à...
  • Ephéméride du 1er au 7 août
    La nouvelle réglementation européenne viti-vinicole est mise en place au 1er août 2009. Entre autres, elle autorise l’usage de copeaux de bois pour les vins AOC en France. Plus de 100 ans auparavant, une autre loi ne résolvait pas davantage les problèmes...
  • Ephéméride du 25 au 31 juillet
    Par le traité du 25 juillet 1840, le gouvernement de la Hollande affranchit de tous droits de douanes les vins, eaux-de-vie et esprits de France en cercles. Il réduit pour les vins en bouteilles le droit d'entrée de trois cinquièmes, et de moitié pour...