Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 23:54
Je vous avais déjà évoqué le projet de réforme du secteur du vin proposé par la Commission Européenne dans un article traitant de deux livre récents, dont l’un critiquait vivement ce projet. C’est finalement une version un peu rabotée de ce texte qui a été ratifiée ce mercredi 19 décembre. La Commissaire à l’Agriculture et députée danoise libérale, Mme Mariann Fischer-Boel, souhaitait enclencher une restructuration en profondeur du secteur. Cette réforme devrait permettre aux vins européens d’être plus attractifs et concurrentiels face à ceux du Nouveau Monde, tout en limitant la production de ceux qui se vendent le moins bien (voire de les faire disparaitre), pour éviter les phénomènes de surproduction.
 
Vivement critiqué, notamment par la France, l’Italie et l’Espagne, ce projet faisait totalement abstraction de la dimension culturelle du vin, le réduisant à un simple produit de consommation. Produit pour lequel, selon la Commission, le développement d’une industrie de production et de distribution devrait être favorisé par les pouvoirs publics. Malgré l’aménagement du texte pour obtenir l’aval des trois principaux pays producteurs de l’UE, il n’en reste pas moins guidé par la même doctrine, les mesures restant globalement les mêmes. 

Citons-en quelques-unes : 
 - arrachage (175.000 hectares dans les trois ans, sur une base volontaire et contre primes, au-lieu des 400.000 du texte initial), 
 - libéralisation des droits de plantation (à partir de 2015, voire 2018 en fonction des Etats, afin que les viticulteurs concurrentiels puissent augmenter leur production sans limites),
 - diversification les pratiques œnologiques (l'utilisation des fameux copeaux de bois par exemple). 
Par contre, les mesures de distillation de crise (permettant de recycler les excédents en alcool industriel) ne sont pas supprimées. Chaque Etat pourra y consacrer jusqu’à 20 % du budget mis à sa disposition dans le cadre de la réforme, pendant quatre ans maximum. Enfin, l’étiquetage des vins de table pourra mentionner le cépage et l'année de récolte, simple reproduction de des pratiques du Nouveau Monde.
 
Bref, la réforme risque fort d’amener nombre de vignerons à singer des pratiques qui vont conduire à mettre sur le marché des produits de plus en plus standardisés. Ce faisant, ils contribueront immanquablement à renforcer l’industrie du vin, capable de produire la même chose moins cher et surtout bénéficiant d’un marketing et de réseaux de distribution plus puissants. Au final, le consommateur lambda aura le choix entre deux types de vins : ceux de grands domaines, à des prix souvent très élevés, et ceux de l’industrie, avec des marketing-mix adaptés à chaque segment de clientèle. A moins que ce consommateur ne s’oriente délibérément vers une troisième voie, privilégiant le vin « juste », celui qui, selon une formule de Jacques Puisais, a « la gueule de l’endroit et de l’année où il est né, et les tripes du bonhomme qui l’a fait »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quel est ce blog ?

L'Œnothèque ~ Des livres et du vin ...

  • L’œnothèqueQuelques livres autour du vin : ouvrages pratiques, guides, essais, beaux livres, récits, romans, poésie, entre autres ... 
          > Voir la liste.

Contactez l'auteur.
Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveaux articles publiés sur le blog.
Et n'hésitez pas à recommander ce blog !


L'abus d'alcool est dangeureux pour la santé, sachez apprécier et consommer avec modération.

Derniers Articles

  • Cherchez l'intrus
    Quelques flacons ouverts durant ce long week-end de Pâques (qui commence le Vendredi-Saint ici...). Un intrus s'y est malicieusement glissé :
  • SlowLily
    Bonjour, je vous avais sollicités récemment pour contribuer à une étude de lmarché. Merci à tous les participants à l'étude. Elle a été très utile pour affiner le concept et développer la ligne. La boutiques est désormais ouverte, à l'adresse suivante...
  • Pétition Urgente Soutien Vigneron !
    Bonjour à toutes et tous, Emmanuel Giboulot, viticulteur bio dans le département de la Côte-d'Or passera ce lundi 24 février en correctionnelle pour avoir refusé d'obéir à un arrêté préfectoral ordonnant de pulvériser un dangereux pesticide (qui tue les...
  • Face à la saloperie, soyons solidaires !
    C'est rare que je demande quelque chose à mes lecteurs, et vous vous en doutez bien qu'il me faut être bien indigné pour reprendre, ne serait-ce que ponctuellement, le chemin de mon blog... C'est une article des 5 du Vin, que m'a fort aimablement remayéé...
  • Participez à une étude de marché
    Une personne proche réalise actuellement une étude de marché pour l'ouverture d'une boutique en ligne. Merci de prendre quelques minutes pour y contribuer. URL du questionnaire http://www.mon-enquete-enligne.fr/index.php?sid=51571&lang=fr URL courte :...
  • Blog en sommeil...
    L'avalanche quotidienne de courriers de lecteurs dépités et de lectrices au coeur brisé me fait prendre conscience que je dois quelques mots d'explication aux milliers de fans de l'Oenothèque... N'étant pas un professionnel, ni du vin ni de l'édition,...
  • Carlo Petreni présentera sonnouveau livre vendredi à Paris
    Invitation à la conférence de présentation du livre "Terra Madre - Renouer avec la chaîne vertueuse de l'alimentation" avec Carlo Petrini, auteur du livre, fondateur et Président de Slow Food et avec Gilles Fumey, professeur des Universités de Géographie...
  • Ephéméride du 8 au 14 août
    L'arrêté du 8 août 1962 attribue le label VDQS, Vin Délimité de Qualité Supérieure, aux vin des Côtes du Vivarais (Ardèche), qui accéderont à l'AOC en 1999. La loi du 9 août 1905 soumet les grands marchands de vins de Paris à l'entrepôt obligatoire à...
  • Ephéméride du 1er au 7 août
    La nouvelle réglementation européenne viti-vinicole est mise en place au 1er août 2009. Entre autres, elle autorise l’usage de copeaux de bois pour les vins AOC en France. Plus de 100 ans auparavant, une autre loi ne résolvait pas davantage les problèmes...
  • Ephéméride du 25 au 31 juillet
    Par le traité du 25 juillet 1840, le gouvernement de la Hollande affranchit de tous droits de douanes les vins, eaux-de-vie et esprits de France en cercles. Il réduit pour les vins en bouteilles le droit d'entrée de trois cinquièmes, et de moitié pour...